La chaudière : chauffage & eau chaude sanitaire

22 octobre 2021

Électrique, au fioul, au gaz ou au bois, la chaudière permet d’alimenter les appareils de chauffage d’un logement et de produire de l’eau chaude sanitaire. Pour vous aider à faire le bon choix, voici quelques explications techniques.

La chaudière murale

La chaudière murale est la solution compacte et design. Elle  s’intègre parfaitement aux pièces de vie, et peut s’insérer dans les meubles de cuisine ou de salle de bains. Elle est disponible avec ou sans production d’eau chaude sanitaire, avec des débits adaptés à la taille du foyer.

La chaudière à gaz condensation

C’est la chaudière la plus performante et la moins polluante du marché. Elle présente de nombreux avantages : 

  • un confort optimal grâce à sa haute performance
  • une réduction de la consommation d’énergie, de 20 à 30% d’économies
  • un seul équipement pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire
  • un gain de place grâce à sa taille compacte
  • un respect de l’environnement

Pour produire de la chaleur, la chaudière à gaz condensation brûle le gaz. Les fumées émises sont ensuite récupérées pour ne perdre aucune énergie. En effet, celles-ci contiennent de la vapeur d’eau qui, en se condensant, libère de la chaleur pour réchauffer l’eau de retour du circuit de chauffage. Leur rendement dépasse fréquemment les 100%.

En installant une chaudière à gaz condensation, vous pouvez bénéficier des aides financières de l’État

  • MaPrimeRénov’, si votre logement à plus de 15 ans
  • La TVA réduite à 5,5%
  • L’éco-prêt à taux zéro
  • Les Certificats d’Économie d’Énergie, à demander à votre fournisseur de gaz

Retrouvez sur le site sanitaire-distribution.fr un large choix de chaudière à gaz condensation de grandes marques : Bosch, elm.leblanc, Oertli etc.

Exemple chaudière gaz condensation

La chaudière basse température bas NOx

Cette solution est adaptée à la rénovation des bâtiments collectifs anciens. Depuis le 26 septembre 2018, seules les chaudières basse température bac NOx, également appelées chaudière de type B1, sont autorisées à être installées :

  • dans un logement collectif ayant un conduit d’évacuation des fumées commun 
  • ou ayant un conduit individuel d’une longueur supérieure à 10 mètres.

La chaudière électrique

C’est l’option la plus simple et rapide à installer. Sans conduit d’évacuation des fumées, la maintenance est réduite. Les chaudières électriques ne rejettent aucun gaz, mais utilisent une énergie fossile. Elles existent en version avec alimentation monophasée 230 volts ou triphasée 400 volts en fonction de leur puissance.

Les chaudières au sol

Le confort avec des débits d’eau chaude élevés

Principalement implantées dans les logements individuels, qu’elles soient au gaz, biomasse ou fioul, les chaudières au sol peuvent couvrir l’ensemble des besoins de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire.

Cette production d’eau chaude peut être intégrée à la chaudière ou déléguée à un ballon d’eau chaude pour des besoins plus importants.

Exemple de chaudière biomasse

Les chaudières biomasse

La volonté du gouvernement français de supprimer le parc fioul, profite aux solutions biomasse très écologiques et permettant une réduction de la facture d’énergie. 

La chaudière à granulés, à alimentation automatique avec un silo de stockage, est la solution la plus simple d’utilisation. Certains modèles intègrent une technologie à condensation afin d’obtenir un rendement supérieur à 100%.

Dans les régions froides, ces chaudières peuvent être installées en relève d’une pompe à chaleur air/eau pour limiter l’appoint électrique.

Comparatif des chaudières selon les énergies