La salle de bain moderne : un peu d’histoire…

10 août 2017

Pièce centrale du foyer, la salle de bain est un endroit incontournable dans lequel nous passons tous plusieurs minutes par jour. Le matin et le soir, voire pendant la journée. C’est là qu’on procède à notre toilette mais c’est aussi un lieu de détente, propice au lâcher-prise et à l’évacuation du stress. Une salle de bain qui a considérablement évolué depuis ses débuts…

Les prémices de la salle de bain

La salle de bain est assez récente. La première mention du terme remontant à 1691. Sachant que ce n’est qu’à partir de 1765 qu’une pièce commença vraiment à être emménagée dans les maisons pour pouvoir s’y laver. La baignoire quant à elle, a souvent été un luxe. Jadis, on faisait alors appel à un porteur de baignoire pour prendre un bain, ce qui avait bien sûr un certain coup que seuls les plus fortunés pouvaient se permettre de payer. Au début du XXème siècle, seuls 2% des foyers français étaient équipés d’une salle de bain. La plupart des personnes allaient ainsi se laver dans les bains publics ou utilisaient un tub en zinc disposé dans la chambre ou dans la cuisine. Baignoires qui étaient alors en métal et donc plus difficiles à entretenir.

Les lavabos en porcelaine, qui n’ont été inventés qu’à la fin du XIXème siècle, étant eux aussi réservés à une certaine bourgeoisie. On a ensuite commencé à fabriquer des baignoires en porcelaine. Ce qui a considérablement aidé à les démocratiser…

L’essor de la salle de bain

Ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale, en 1950, que les architectes commencèrent à intégrer les salles de bain sur leurs plans. L’apparition, dans les grands villes, d’ensembles d’appartements, a aussi aidé à développer cette « nouvelle » habitude. Cependant, à l’époque, un problème de taille empêchait quoi qu’il en soit les français de pouvoir accéder à ce luxe : seuls 25% des foyers étaient équipés de l’eau courante.

Mais les choses évoluèrent vite. L’eau arriva dans les maisons, y compris les plus éloignées qui ne pouvaient compter que sur l’eau d’un puits ou d’une rivière. Le mobilier encastrable se démocratisa également, permettant de caser beaucoup plus d’éléments dans les petits espaces. On a perfectionné également les systèmes permettant de chauffer l’eau (grâce à l’arrivée du gaz dans les foyers dès la fin du XIXème) et la douche, qui existait déjà depuis longtemps, dans les établissements publics et collectifs notamment, et qui fit aussi son apparition dans les maisons et les appartements.

La salle de bain moderne

50% des habitations possédaient une salle de bain en 1970. 100% en 2000. Une pièce qui aujourd’hui, fait l’objet de beaucoup plus d’attention. On prend le temps de la décorer et on s’y repose. Certains éléments autrefois plébiscités, comme le bidet, ont disparu et d’autres sont devenus très prisés, à l’image de la douche à l’italienne. Bien sûr, les vasques, luminaires et autres espaces de rangement, ont aussi évolué avec les tendances, prouvant ainsi que les constructeurs comme les designers avaient fait de la salle de bain l’une de leurs préoccupations principales.