La climatisation : un peu d’histoire…

27 juillet 2017

Aujourd’hui, la climatisation fait partie intégrante de nos vies. Si nous n’avons pas tous la chance de la posséder dans nos appartements et nos maisons ou encore dans nos voitures, nous apprécions au plus fort de l’été dans les magasins et autres infrastructures publiques ou privées. Aux États-Unis, la climatisation est par contre relativement omniprésente et en général réglée de manière à refroidir instantanément l’atmosphère quand dehors, le mercure atteint des sommets.

Mais comment est née la climatisation ? Qui est à l’origine de cette invention ? Deux questions parmi d’autres auxquelles nous allons répondre dans ce petit historique…

Il était une fois la climatisation

Les Romains furent les premiers à chercher à faire baisser la température pendant la saison estivale en creusant des galeries menant à des cavités souterraines où l’air était, toute l’année, compris entre 10 et 12 degrés. Ainsi, une bonne circulation de l’air provoquait irrémédiablement une chute significative des températures dans les maisons.

Dès le XVIII ème siècle, les « glacières » où étaient conservés les blocs de glace découpés sur les étangs pendant l’hiver, étaient parfois utilisées de la même manière. On s’arrangeait ainsi pour disposer les blocs de glace, protégés de la chaleur à l’aide de sciure de bois ou de paille, dans des conduits de ventilation afin que la fraîcheur pénètre dans les foyers.

En 1851, James Harrison mit au point un système réfrigérant révolutionnaire à base d’éther. Système qui lui permit de non seulement provoquer un refroidissement mais aussi de fabriquer de la glace. Assez ironiquement, son entreprise fit néanmoins faillite, car la glace que l’on pouvait découper pendant l’hiver restait moins chère que celle qu’il fabriquait artificiellement.

Mais Harrison provoqua une avancée significative. L’éther fut ensuite remplacé par l’ammoniac et le réfrigérateur moderne apparut.

Et l’Homme inventa l’air frais…

C’est en 1902 que Willis H. Carrier mis au point ce qu’il convient d’appeler le premier climatiseur. Dévoilée en 1925, sa machine fut installée dans une salle de cinéma de la Paramount à Times Square à New York. Dès lors, les cinémas s’imposèrent comme des oasis de fraîcheur. C’est toujours le cas aujourd’hui. On raconte d’ailleurs que c’est indirectement le système mis au point par Carrier qui incita les studios hollywoodiens à donner naissance aux blockbusters (ces gros films qui sortent au cinéma tous les étés), afin de profiter de l’affluence que la climatisation provoquait dans les multiplexes de juin à septembre.

L’invention de Carrier connut bien sûr beaucoup de bouleversements en plus de 100 ans, mais finalement pas tant que cela, si on en juge son efficacité première.